AGROBIOLOGIE & SANTE - DIETA-FORME

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

PERMACULTURE & AGROBIOLOGIE
 
 
Dieta-forme
 
 
 


L’agriculteur, 
le premier acteur de notre santé

Par le Pofesseur Henri Joyeux
cancérologue, spécialiste de la nutrition, Professeur de médecine, chirurgiens des hôpitaux



Notre santé dépend largement de ce que nous mangeons !

Qui est à l’origine de tout ce que nous apportons à notre organisme pour le faire croître, le maintenir dans le meilleur état de santé ? C’est l’agriculteur ! Il peut être le premier acteur de notre bonne ou de notre mauvaise santé.

C’est démontré aujourd‘hui, les perturbateurs endocriniens, les pesticides et insecticides abiment la construction de l’enfant dans sa vie intra-utérine. Anomalies congénitales, infertilité, cancers des enfants mais aussi perturbations immunitaires conduisant à des lymphomes trouvent leur source dans l’agriculture productiviste.

Les OGM et PGM n’apportent rien de plus à notre santé.

L’alimentation industrielle avec ses conservateurs, colorants, exhausteurs de goûts, arômes artificiels qui nous éloignent de la nature et sont souvent responsables d’allergies, d’intolérance, de maladies auto-immunes de plus en plus nombreuses.

Face à ces menaces, ce sont les agriculteurs et les consommateurs qui peuvent ensemble développer les solutions : la révolution agro-écologique est en marche !
D’ailleurs, les rares agriculteurs qui s’en sortent aujourd’hui vendent à la ferme, savent fidéliser leur clientèle avec des produits du terroir, issus d’une agriculture raisonnée ou raisonnable, mieux encore biologique ou biodynamique.

Pierre Rabhi, dans de son livre « Vers la Sobriété Heureuse », paru en 2010, pour vivre en prenant soin de la vie prône les principes suivants :
1 - L’agro-écologie, pour une agriculture biologique et éthique

2 - Relocaliser l'économie pour lui redonner un sens : Produire et consommer localement pour valoriser et soigner les ressources locales. Agriculture à taille humaine, artisanat, petits commerces…, devraient être réhabilités afin que le maximum de citoyens puissent redevenir acteurs de l'économie.

4 - La sobriété heureuse contre le « toujours plus »

5 - Une autre éducation qui équilibre l'ouverture de l'esprit aux connaissances abstraites avec l'intelligence des mains et la créativité concrète reliant l'enfant à la nature, à laquelle il doit et devra toujours sa survie, et qui l'éveille à la beauté et à sa responsabilité à l'égard de la vie et élève sa conscience. Et surtout !!! Revisiter nos comportements alimentaires et les distancier des produits industriels : nous devons choisir plus de végétal que de produits animaux, sans les excès des végétaliens, le plus possible bio, de saison et de proximité.

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d'information indépendant sur la santé, spécialisé dans la prévention des maladies auprès du grand public et des familles.
 
  Rendez-vous ici pour vous inscrire gratuitement

                                        
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu